L'habitat

Nous avons à cœur de créer un lieu attractif où chacun peut vivre confortablement, de manière plus économe, plus écologique et plus autonome. Faire soi-même ce qu'il est possible de faire, en se donnant les moyens de produire tout ce qui est nécessaire pour assurer les besoins de base : un toit, du confort, de quoi se nourrir. Nous recherchons aussi l'autonomie énergétique et une volonté de réduire notre empreinte sur l'environnement. Nous appliquons des principes d'auto-construction de manière réfléchie, mesurée dans l'effort à apporter, avec un accompagnement professionnel. Nous ciblons un habitat dit "passif" et bien intégré dans l'environnement.

Nous prévoyons de mettre en place une "maison commune" qui servira à mutualiser certains espcaces et équipements. Nous envisageons que la maison commune fasse partie des premiers bâtiments construits ou rénovés, en la construisant par "blocs" répartis dans le temps, et pour certains espaces, dispersés physiquement. La maison commune pourra être montée ou rénovée en auto-construction en étant accompagné d'un professionnel. Sa surface est adaptée au besoin du collectif.

Nous souhaitons regrouper des personnes de compétences et d'aĝes différents. Aussi, nous devons respecter les capacités et besoins de chacun, jeunes ou plus vieux, bricoleurs ou non bricoleurs. Cela signifie que nous n'envisageons pas de faire de l'auto-construction à 100% coûte que coûte. Nous pensons faire appel à des professionnels pour les pré-études , permis de construire, et plans pour ne pas partir d'emblée dans des projets dont on ne saurait pas s'ils pourront aboutir ni s'ils seront pérennes. Notre base de calcul de coût opérationnel s'appuie sur à peu près un mi-temps de participation par foyer, pas seulement dans la construction, mais tout compté : préparation de repas, logistique, administratif, courses, potager... Ceux qui voudront/pourront passer davantage de temps le pourront mais ce ne sera ni la règle, ni une obligation. S'il faut faire appel à des professionnels en complément parce que nous n'avons pas les ressources physiques, les compétences ou parce que le chantier nous emmenerait sur de trop longues années, cela est clairement envisagé (en respectant la limite de coût que nous aurons fixés).

Par ailleurs, lorsque le projet de construction/rénovation sera ficelé, nous nous projeterons avant le début des travaux pour voir quel pourra être notre engagement de réalisation en termes de délais, de coûts et de qualité, et cela vaudra autant pour les auto-constructeurs que pour ce que nous demanderions à des professionnels de faire. Bref, ça n'est pas parcque nous voulons êrte capable de faire que nous laisserons le projet dériver dans la durée.

La conception écologique

Nous souhaitons réduire notre empreinte écologique en respectant l'environnement dans nos manières d'agir, de produire, de vivre, en utilisant des principes de permaculture. Nous l'appliquons dans ces domaines :

  • Énergie : Produire notre électricité (panneaux solaires, éoliennes si possible), gestion des systèmes de chauffage (poêle de masse, produire son bois de chauffage), réduire la consommation énergétique.

  • Constructions : Utilisation de matériaux écologiques (bois, terre, paille, …) et locaux ; conception bioclimatique en ciblant un habitat passif ; limiter la surface habitable à ce qui est nécessaire ; intégration visuelle des habitations dans l'environnement autant que possible. Pour diverses raisons, nous ne nous sommes pas tournés vers de l'habitat léger/mobile (yourte, caravane, tiny house), sauf temporairement pour les besoins de chantier au départ. Par contre nous envisageons des logements de petite surface.

  • Gestion de l'eau : l'eau sera un enjeu majeur dans les années à venir.  Récupération de l'eau de pluie ; utilisation dess sources existantes ; système d'irrigation bien pensé et écologique …

  • Gestion des déchets : Compostage, paillage avec les coupes de bois ; tri ; recyclage ; revalorisation des déchets ; phytoépuration.

  • Toilettes sèches : Nous prévoyons des toilettes sèches ventilées dans les logements, et nous ne sommes pas fermés à la possibilité d'avoir un ou deux logements maximum avec des toilettes mouillées (pour les plus réticents) si l'eau utilisée n'est pas de l'eau potable et si elle n'est pas envoyé dans le tout à l'égout mais repassse par le recyclage d'une phytoépuration par exemple.

Les années qui vont venir seront probablement difficiles sur le plan climatique, entre autres... Pour cette raison, il nous parait nécessaire de "bien" réfléchir à notre habitat. Pour nous, il sera essentiel de bien gérer notre eau, de bien gérer son stockage (eau potable, eau servant à l'arrosage) et de l'économiser. Pour l'habitation, elle devra pouvoir résister aux changement climatiques déjà bien présents : tempêtes, canicules de plus en plus longues... Nous la voulons pérenne, bien ancrée et bien protégée de la chaleur et des intempéries en général. Dans nos principes, "avoir un toit" est un enjeu important, et il faut qu'il puisse nous permettre de nous reposer et de nous protéger. L'habitation que nous envisageons ne pourra pas être "légère" et combinera une bonne isolation, un bon usage de l'inertie thermique, une ventilation adaptée. Elle dépendra le moins possible de l'électricité pour cela.

 

Bien vivre et respecter l'environnement, c'est aussi vivre confortablement.

 

Nos principes d'habitat

° Mutualiser les ressources :

  • Financières : achat du terrain, constructions, rénovations éventuelles, maison commune

  • Matérielles : maison commune, outillage, équipements, véhicules

  • Humaines : entraide, solidarité, partage de matériel et de temps, écoute active

° Auto-construire voire Auto-rénover dans une certaine limite des maisons individuelles et communes, dans des principes bioclimatiques, avec l'accompagnement par un professionnel :

  • En matériaux naturels et locaux (bois, paille, terre, pierres...)

  • En prenant en compte l'orientation du soleil, de la pente

  • En limitant voire même en ne faisant pas appel à des systèmes de chauffage ou de refroidissement

  • En utilisant les ressources gratuites dont nous disposons (vent, soleil, ...)

° Système de gestion des déchets :

  • Compost

  • Tri

  • Phytoépuration

  • Toilettes sèches ventilées

  • Recyclage

° Produire sa nourriture :

  • Agro-écologie, Maraîchage

  • Poulailler avec diverses volailles, lapins

  • Lait (chèvres…)

° Système de gestion des énergies gratuites dans la mesure des possibilités :

  • Soleil : panneau photovoltaïque, chauffe-eau solaire, serre, vitrages bioclimatiques

  • Eau : récupération d'eau de pluie, mares, système d'irrigation écologique

  • Vent : éoliennes,

  • Ventilation des habitats


Vision "idéalisée" collectivement imaginée pour notre futur lieu de vie en tenant compte des espaces que nous souhaitons créer
(on sait bien que ça ne ressemblera probablement pas à cette vision, mais ça aide)